Accueil

Revues

 Les Séries

 Interview

Galerie

 

 

 

 

 

INTERVIEW de J.M. LOFFICIER
Réalisée le 3 Juillet 2009
Né le 22 Juin 1954, Jean-Marc Lofficier est un scénariste qui a beaucoup oeuvré dans l'univers de la bande dessinée et plus particulièrement dans le milieu du comics. En France, beaucoup de personnes le connaissent pour sa grande contribution au projet de reprise de l'univers du petit format LUG par l'éditeur SEMIC. 

C'est à cette partie là de son oeuvre  que notre interview s'intéresse plus particulièrement....

 

HB :

 Bonjour,
Je reviens vers vous afin que vous m'apportiez quelques éclaircissements, si vous le voulez bien, me permettant d’écrire un article sur mon site —et sur l’encyclopédie wiki-Pf— concernant le projet abandonné du monde "Semicverse" …
 

 

J-M Lofficier :  Je préférerais éviter le terme "Semicverse" (sauf dans un contexte historique limité à 2000-2003). Le terme est juridiquement faux, et en réalité décrit plutôt « l'univers LUG » qui est l'expression que je préfère.

 

 
HB : Voici quelques questions mais n'hésitez pas à me communiquer toute autre information sur le projet. Pouvez-vous vous présenter et décrire globalement votre parcours et surtout, comment vous êtes arrivé chez Semic ?



J-M Lofficier :  Mon parcours BD est un peu compliqué. J'ai scénarisé, seul ou en collaboration, de nombreux comic books aux USA, pour Marvel, DC etc. J'ai aussi scénarisé des albums de BD en France chez les Humanos, Soleil, Albin Michel... Je suis arrivé chez SEMIC quand le rédacteur en chef de l'époque, Thierry Mornet, m'a demandé de reprendre et remettre à jour un certain nombre de personnages et séries précédemment publiés par LUG. Rappelons qu'à cette époque, il n'y avait plus de création dans les pockets depuis 15 ans environ, mais uniquement des rééditions.



HB : "SemicVerse " ? cela veut dire quoi au juste ? Une volonté d'américaniser le monde LUG afin de récupérer le lectorat comics et de faire survivre les rescapés du monde du petit format ?


J-M Lofficier :  Non, pas du tout. J'étais d'ailleurs contre l'usage de ce terme, qui est, comme je l’ai déjà précisé, juridiquement et techniquement incorrect, décrivant des personnages et séries créés sous l'égide de Marcel Navarro chez LUG bien avant que Semic ne fasse son apparition. De mon point de vue, nous ne faisons que reprendre et poursuivre l'œuvre de Navarro et de ses scénaristes tels Franco Frescura et Claude Legrand.


HB :   Qui fut le réel initiateur de ce projet ?


J-M Lofficier :  Thierry Mornet, sans aucun doute. Au niveau créatif, une petite équipe rassemblée par les soins de Thierry, dès le début, dont Jean-Marc Lainé, Christophe Malgrain et Jean-Jacques Dzialowski et moi-même (avec l'approbation de Thierry).


HB : Vous avez été très actif sur le projet en tant que scénariste et concepteur au point que l'on pourrait penser que toutes les idées de liaisons inventées pour l'occasion entre les différentes séries LUG sont de votre création ? Êtes-vous vraiment le seul concepteur de ce monde "SemicVerse" ? Sinon, quels ont été les autres acteurs bénéfiques au projet et quels furent leurs rôles ?

 

J-M Lofficier :  Ce n'est pas tout à fait exact : Claude Legrand avait déjà connecté Jaleb le Télépathe à la Brigade Temporelle dans les pages de FUTURA, et il existait une connexion évidente entre WAMPUS et L'AUTRE de Frescura et Bernasconi. Je n'ai fait qu'amplifier la chose, certes sur une plus grande échelle. Outre les noms cités ci-dessus, il me faut mentionner le scénariste Eric Stoffel et les dessinateurs Eduardo Alpuente, Jean-Marc Arden, Juan Roncagliolo Berger, Cyril Bouquet, Dominique Cebe, Edouard Cop, Mariano De La Torre, Richard Di Martino, Manuel Garcia, Fred Grivaud, Willy Hudic, David Lafuente, Nathan Legendre, Stephane Louis, Alfredo Macall, Fernando Pasarin, Manuel Martin Peniche, Olivier & Stephane Peru, Javier Pina, Mike Ratera, Reed Man, Stephane Roux, et Philippe Xavier.



HB :  Pouvez-vous nous décrire l’échec du projet vu de l'intérieur ? Enfin je veux dire vu du côté des concepteurs et éditeur ?


J-M Lofficier :  Il n'y a pas grand-chose à dire : fin 2003, jugeant les chiffres de vente insatisfaisants, les dirigeants de Semic ont décidé d'arrêter les pockets.


HB :  Le projet continu actuellement en Angleterre, si j'en crois ce que vous m'avez dit lors d'une précédente discussion. S'agit-il uniquement de rééditions traduites ou y a-t-il de nouvelles créations occasionnelles ? L'Angleterre est-elle le seul pays concerné par ces traductions ? Enfin, qui sont les acteurs de ce projet d'exportation de la culture petit format vers des pays étrangers ?

 

J-M Lofficier :  Après l'arrêt des pockets, un certain nombre d'auteurs se sont rassemblés sous la forme d'une association ou d'un syndicat d'auteur, si vous voulez, et nous avons entamé un programme de réédition, d'abord en langue anglaise car je dispose là-bas de l'outil technique nécessaire. Nous avons ainsi publié des "trade paperbacks" consacrés à WAMPUS, CLASH, PHENIX (dont 44 pages inédites, réalisées pour boucler l'histoire inachevée lors de l'arrêt des pockets), KABUR, ZEMBLA, HOMICRON et JAYDEE. Nous travaillons présentement sur STARLOCK. Le site de référence reste  :

 

http://www.hexagoncomics.com


HB : Y a-t-il encore des espoirs, selon vous, de voir des rééditions intéressantes, ou de nouvelles créations modernisées en France de tous ces héros LUG ?



J-M Lofficier :  En France, en association avec le Taupinambour et le Coffre à BD, nous allons rééditer certaines séries au format album : KABUR pour commencer, puis WAMPUS. À noter que d'autres ne nous ont pas attendus, car Francois Cortegianni, Cebe et Thierry Olivier ont chacun réédité leurs histoires de ZEMBLA. Dans le dernier tome de la réédition de WAMPUS (en 2011 donc) il y aura une histoire inédite de 30 pages de Bernasconi. Vous pouvez prendre connaissance de ce programme ici :

 

http://www.riviereblanche.com/kabur.htm

RETOUR AUX LECTURES EN LIGNE...

 

 

 

 

 

 

 

 

Le site des fans des éditions LUG !

hb.pf@free.fr