Accueil

La revue

Les Séries

Index des n°

Galerie

 

 


 

 

 

 

Le premier numéro de cette série parut en janvier 1972 pour malheureusement s'arrêter au 20ème numéro en août 1973

Un peu d'histoire ....

« OUM le dauphin blanc »  fut au départ un dessin animé français. Animé au Japon en 1970, il comprenait 26 épisodes de 13 minutes.

Son premier passage TV fut en 1971 sur A2 ( la deuxième chaine nationale à l’époque ) dans l'émission Colorix.

Le dessin animé repassa ensuite sur FR3  puis sur M6 à la fin des années 80.Il fut diffusé dans de nombreux pays Belgique , Italie , Espagne, Allemagne,  Pologne, Brésil ....

Puis, comme pour de nombreux dessins animés les producteurs de la série ont exploité l’image des personnages en vendant les droits entre-autres aux Editions LUG .

Marcel NAVARRO rédige alors les deux premiers épisodes qu'il soumet à la palette de Jean-Yves MITTON (qui signe alors JYM). Et c'est ainsi que nait en janvier 1972 la revue ANIMAL PARADE.

La revue lancée, c'est Maurizio TORELLI qui aura la charge des 17 scénarios
suivants de « OUM le dauphin blanc ».

« OUM le dauphin blanc » fut également reproduit sur les produits de Nestlé et plus particulièrement sur le chocolat Galak.

Le premier contrat fut signé avec la société SOPAD ( qui était à l’époque la filiale française de Nestlé ) le 1er décembre 1982 pour une durée de 10 ans soit bien après la création de la série animée.

Ce contrat prévoyait le droit pour Nestlé, après accord des coauteurs, de faire des spots publicitaires pour la TV sous forme de dessin animés d’une trentaine de secondes en utilisant les personnages.

Pour rester dans le thème animalier, LUG créa une seconde série portant le nom de la revue, paraîssant en complément de « OUM le dauphin », et dessinée par Yves CHANTEREAU.

« Animal parade  » présentait des animaux artistes de cirque et musiciens entièrement costumés

Ce qui constitua la singularité de cette série, ce sont les personnages :
- Jason le pélican sait jouer du violon mais il est réputé pour être grincheux bien
    que gentil
- Toupin le panda fait de la batterie mais est un peu naïf,
- le phoque Filock est doué pour la clarinette mais aussi pour la galipette et aime
    faire des farces.
- Kourou est un kangourou magicien et contrebassiste

Tous répètent dans une grande salle au rez-de-chaussée de leur loft, dans une atmosphère gaie et dynamique.

Merci à Xavier Pomiers Layrargues pour les informations sur
« OUM le dauphin
»

20/05/2017


 

 

 

 

 

 

 

 

Le site des fans des éditions LUG !

hb.pf@free.fr